Adresse : adai - 5 Boulevard de la Maison Blanche, 13014 Marseille - Tel : 04 91 10 04 38 - Mail : contact@adai.asso.fr

Emploi

Dispositif d’accompagnement du Conseil Général des Bouches du Rhône (DAIE 13)

  • Objectifs :

Il s’agit de mettre en œuvre sur le territoire du Pole d’insertion concerné une prestation d’accompagnement à l’emploi ayant pour objet la construction, le suivi de parcours d’insertion, prenant en compte la globalité des difficultés personnelles et professionnelles des publics, afin de les préparer à l’emploi et leur permettre de l’occuper durablement.

 

  • Démarche :
  • Entretiens diagnostic préalables à l’intégration
  • Entretiens nécessaire au suivi et à la formalisation du contrat d’engagement réciproque
  • Travail sur le parcours de la personne avec d’autres professionnels du secteur de l’insertion et du monde économique, en présence ou non de la personne elle-même (bilan tripartite, réunion, comité de suivi, prospection …),
  • Public :

Bénéficiaires du RSA soumis aux droits et devoirs, volontaires pour trouver ou retrouver un emploi, confrontés à un cumul de difficultés professionnelles et sociales et à un risque d’exclusion durable du marché du travail.

Seront prioritairement intégrées dans le DAE 13 les personnes présentant les caractéristiques suivantes :

  • Sans expérience professionnelle ou sans emploi stable depuis plus d’un an,
  • Rencontrant une problématique d’orientation ou de requalification professionnelle,
  • Cumulant plusieurs difficultés entravant le retour à l’emploi

 

  • Territoire concerné : 14ème arrondissement et ville de Vitrolles

 

  • Partenariat

 

Plan Local d’Insertion par l’Economique (PLIE)

 

  • Objectifs :

Prise en charge globale et individuelle sur un parcours maximal de 18 mois d’un public PLIE sur le territoire de Toulon,  Le Revest les Eaux, Ollioules, par un référent unique.

 

  • Démarche :

Réceptions en entretien individuel d’environ 1h de chaque participant dans les locaux de l’ADAI par un référent unique, tous les 15 jours, sur un parcours maximum de 18 mois ; il s’agit d’accompagner le bénéficiaire dans la résolution de problématiques sociales et d’insertion professionnelle, de manière conjointe. La méthodologie s’appuie sur du « faire avec » et non « faire à la place de » dans un objectif final d’autonomisation de la personne.

 

  • Public :

Demandeurs d’emploi de longue durée, jeunes de moins de 26 ans, bénéficiaires de RSA sans domicile fixe, cumulant des difficultés face à l’emploi et résidants sur le territoire de la Communauté d’Agglomération de Toulon

 

  • Partenariat :
  • Association CEDIS pour l’accompagnement PRE VAE et VAE de leurs salariés.
  • Collectif des chantiers d’insertion du bassin toulonnais
  • Equipes des SPIP milieu ouvert et fermé pour le suivi des personnes sous main de justice.
  • Equipe de la MDE Toulon : Direction, Pôle administratif et Equipe opérationnelle dans le dispositif PLIE
  • Pôle Emploi
  • Avie Cap Emploi
  • Missions Locales
  • UTS
  • Centre de consultation La Colombe
  • Promo Soins et Dispensaires médicaux
  • Siloe
  • Lits Halte Soins Santé Samu Social
  • SAO CHRS et structures d’hébergements
  • CMP, CMPP, CAMPS – Unités de soins spécifiques addictologie.
  • CIDFF
  • La Halde
  • IDEAL
  • CAF du Var
  • Centre des Impôts
  • Banque de France
  • Service traitement dossiers Loi DALO

 

Accompagnement des personnes sous mains de justice

 

  • Objectifs :

L’action s’inscrit dans la lutte contre la récidive et  permet aux bénéficiaires d’être accompagnés de manière soutenue pour préparer leur sortie de prison de la Farlède ou pour répondre aux contraintes de leur peine en milieu ouvert. L’accompagnement se veut global, c’est-à-dire  social et professionnel avec pour finalité, le retour à l’emploi. Les personnes seront ainsi suivies dans leurs projets d’insertion sociale et professionnelle. Une attention particulière sera portée sur la réalisation de l’ensemble de leurs démarches administratives, indispensables à l’ouverture de leurs droits sociaux, préalables nécessaires à toute insertion professionnelle.

 

  • Démarche :

Quand les personnes nous sont orientées, elles sont confrontées majoritairement à des difficultés sociales et administratives qui les empêchent de pouvoir se projeter sur l’axe professionnel. Ce frein , que nous repérons comme majeur nous incite à orienter le premier temps de l’accompagnement sur la résolution de ces freins. L’objectif de l’emploi reste prioritaire mais ce travail préalable le rend réalisable.

Durant tout l’accompagnement, nous maintenons un rythme d’entretien : 1 par semaine, qui permet d’inscrire les personnes dans une dynamique, apporte un réel ettayage et scande le temps en donnant des repères. Une proposition issue également de notre expérience dans l’accompagnement de ce public, particulièrement fragilisé, qui peut, faute de projet, récidiver plus facilement. Il s’agit pour nous d’établir un lien qui sera d’autant plus porteur s’il démarre intra muros.

L’action se déroulera sur 2 modes :

  • Diagnostic et accompagnement intra muros (par des visites au parloir, des rencontres lors de permissions),
  • Diagnostic et accompagnement extra muros (dès la sortie de l’établissement pour ceux qui sont incarcérés, ou en cours de peine pour ceux qui bénéficient d’un régime de conditionnelle, sursis, semi-liberté, etc.)

 

  • Public :

Personnes sous main de justice, hommes ou femmes, orientés par le SPIP Milieu ouvert et fermé, qui à l’issue de leur peine sont sans projet d’emploi ou de formation ou dont la modalité de la peine les contraint à s’inscrire dans un parcours d’insertion socio-professionnelle.

 

 

  • Partenariat :
  • SPIPP
  • Pole emploi
  • Mission locale
  • Chantier insertion (Kroc Can, ADCE 83, Sendra…)
  • Préface
  • Auxilia
  • Centre de Formation (Retravailler Provence, Sigma, AFPA…)
  • ANPA

 

Accompagnement des personnes Très Eloignés de l’Emploi.

  • OBJECTIF DE L’ACTION

L’accompagnement social et professionnel proposé est une action d’approche globale des personnes (bénéficiaire du RSA et autres personnes précarisées) qui doit leur permettre de :

  • Permettre au public de bénéficier d’un accompagnement renforcé regroupant les compétences du social, du professionnel et de la formation.
  • Mettre en œuvre des parcours individualisés et adaptés, au regard des ressources personnelles et professionnelles, des aspirations et des possibilités liées au contexte (entreprises, marchés porteurs, formations accessibles…).
  • Réussir des parcours vers l’emploi par la levée des freins sociaux.

 

  • PUBLIC CIBLE

Cette action s’adresse aux publics suivants :

  • Jeunes
  • demandeurs d’emploi de longue durée
  • publics défavorisés,
  • personnes handicapées,
  • femmes,
  • migrants,
  • bénéficiaires des minima sociaux,
  • créateurs d’activités
  • personnes sous main de justice
  • habitants de zones défavorisées

Et plus généralement toutes personnes très éloignées de l’emploi pour lesquelles les dispositifs de droit commun liés à l’emploi ou à la formation, ne sont pas adaptés du fait de leur faible niveau de qualification et/ou de leurs freins périphériques. Des personnes qui ne sont pas en capacité de se mobiliser durablement sur un accompagnement vers l’emploi et qui font l’objet d’une réorientation à l’issue du processus d’intégration du CEDIS ou PLIE :

  • Sur le territoire TPM : des personnes bénéficiaires du RSA,
  • Hors du territoire TPM : des personnes précarisées, bénéficiaires ou pas du RSA.

 

 

Actions Sas Diagnostic

 

  • Objectifs :

Cette action a pour objet de définir avec la personne un projet de vie et/ou professionnel à partir d’un diagnostic social, personnel et professionnel.  Le contenu de l’action proposé devra permettre de :

  • Evaluer les potentialités des bénéficiaires, leurs savoir-faire, leurs capacités
  • Repérer les freins et les difficultés (personnels, culturels, familiaux, professionnels)
  • Elaborer les stratégies susceptibles d’améliorer les problématiques rencontrées
  • Elaborer un projet d’insertion à long terme avec un engagement sur l’étape suivante dans un cadre d’action très réactif
  • Démarche :

L’action fonctionne sur un système d’entrées et de sorties permanentes. Il s’agit d’un accompagnement personnalisé d’une durée modulable, réalisé principalement à travers des entretiens individuels dont la périodicité est adaptée aux situations.

 

  • Public :

L’action est destinée à des personnes bénéficiaires du RSA, soumis à droits et obligations, ainsi que leur conjoint ayant droit des arrondissements de Marseille 4/8/9/10/11 et 12ème  :

  • Personnes rencontrant des problématiques diverses qui les empêchent d’opérer des choix,
  • Personnes en perte de repères (personnels et/ou professionnels), démobilisées et enfermées dans une certaine passivité,
  • Personnes en souffrance ayant des difficultés à initier un parcours d’insertion notamment dans le domaine de la prise en charge du soin

 

  • Partenariat :
  • Pôle d’Insertion du Conseil Général des Bouches du Rhône,
  • Maisons de la Solidarité
  • Centre Communal d’Action Sociale,
  • Caisse d’Allocations Familiales des Bouches du Rhône,
  • Lieux d’Accueil RSA

 

Mise en Œuvre de solutions de garde pour les personnes en recherche d’emploi ou de formation : Plateforme Modes de Garde

  • Objectifs :

La « Plateforme Modes de garde » permet de lever le frein de la garde d’enfant et favorise ainsi l’accès des ménages à l’emploi et à la formation, particulièrement au public des femmes qui sont largement concernées par cette problématique. Elle propose des solutions adaptées à chaque situation.

Cette plateforme est mise en œuvre sur plusieurs arrondissements de Marseille et poursuit 4 objectifs prioritaires :

  • Trouver une solution de mode de garde adaptée pour permettre le démarrage d’un emploi ou d’une formation.
  • Aider les personnes à se positionner en tant qu’employeur notamment auprès des ASMAT et permettre le lien avec l’entreprise d’emplois familiaux (contrats de travail, démarches administratives, déclaration des heures, des salaires…).
  • Coordonner ou réaliser le montage des différentes aides financières nécessaires à la prise en charge des modes de garde mis en œuvre.
  • Réaliser l’avance financière des dépenses de garde pour certaines familles, dans l’attente du versement des aides sollicitées, pour permettre la mise en œuvre des modes de garde de façon souple et rapide. Réaliser le suivi des paiements de ces aides aux familles puis de leurs remboursements à la Plateforme.
  • Public :

Des ménages précarisés qui ont un projet de formation ou d’emploi dont le démarrage est conditionné par l’accès à un mode de garde pour son (ses) enfant(s).

  • Partenariat :
  • DAE 13,
  • PLIE,
  • Pôle Emploi,
  • Centres sociaux,
  • Maisons des Solidarités,
  • Pôles d’insertion
  • Lieux d’accueil RSA,
  • Caisse d’Allocation Familiale
  • Service des Modes d’Accueil de la Petite Enfance
  • Contrat Urbain de Cohésion Sociale
  • Mairie de Marseille
  • Fond Social Européen